Syrie : Large coalition ?

P 2

Dernière mise à jour : 8 heures 30.

« J’ai beaucoup de respect pour mes collègues les présidents américain et français. Mais ils ne sont pas citoyens syriens et ne devraient pas s’impliquer dans le choix de leur leader. Ce sont les affaires de la Syrie. », a déclaré Vladimir Poutine à l’issue de sa rencontre avec le président américain Barack Obama, aux Nations Unies.

L’hôte du Kremlin, principal allié du président syrien Bachar Al-Assad, a invité ses deux homologues à ne pas faire preuve d’ingérence dans les affaires politiques internes de la Syrie.

M. Poutine demande devant l’assemblée générale de l'ONU et le redemandera devant le Conseil de Sécurité, la création d'une large coalition anti-terroriste pour lutter contre les djihadistes en Syrie et en Irak. 

Cette coalition serait semblable à celle contre Hitler au cours de la seconde guerre mondiale et les pays arabes y joueraient un rôle clé. L’Armée Arabe Syrienne d’Assad et ses alliés formeraient les troupes au sol. Une demande jusqu'à présent rejetée par les États-Unis.

PoutiD’autre part, Washington et Moscou sont déterminés à trouver un compromis. Barack Obama se dit prêt  à travailler avec tous les pays, y compris la Russie et l’Iran.

Pour l'instant, Moscou ne prévoit aucune troupe au sol de sa part. Par contre, doper son soutien au président Assad, à l’Irak et l’Iran, cela va de soi. Cependant les sénateurs russes autorisent Poutine à recourir à la force militaire à l'étranger à la demande du gouvernement Assad. Les premiers bombardements russes ont déjà lieu.

L’Iran a placé au premier rang de ses priorités la lutte contre les activistes radicaux, et exclu tout  affaiblissement du régime Assad.

Pour vaincre l’EI, la Turquie se dit prête à coopérer avec tous les pays, y compris la Russie. Pour trouver une solution politique, elle exclut le président Assad.

Le chef de la diplomatie saoudienne estime que le président syrien devait quitter le pouvoir, sans quoi il serait chassé par la force. L’Arabie Saoudite et la Turquie sont déjà dans la coalition avec leurs avions. L’Iran est déjà en Irak et en Syrie, au sol avec ses milices.

Images 13L'Armée Arabe Syrienne, en quatre ans de guerre a vu ses effectifs baisser de 300 000 hommes à 150 000 par la guerre et la désertion. Elle a perdu 60% du pays au profit de l'EI, des rebelles islamistes et du Front Al-Nosra. Le territoire qu'elle contrôle comprend Damas, Homs, Hama, le littoral et une partie d'Alep.

Les milices pro-régime comptent environ 175 000 hommes dont plusieurs milices venant du Liban, d'Iran, d'Irak et d'Afghanistan. La Russie y a au moins 1 700 soldats et l’Iran 7 000.

Du côté rebelles, Ahrar al-Cham salafiste, financé par des pays du Golfe et la Turquie, est présent dans le nord et la région de Damas.

Le Front Al-Nosra: branche syrienne d'Al-Qaïda, est présent dans les provinces d'Idleb (nord-ouest) et d'Alep (nord), aussi près de Damas et dans le sud. Ces deux groupes font partie de l'Armée de la conquête qui a chassé le régime de la province d'Idleb.

EtL’État islamique fort de milliers d'homme, a conquis la moitié du territoire et a proclamé en 2014 un califat. Près de 30 000 djihadistes étrangers ont rejoint ses rangs.

Dans le nord, les Kurdes défendent leur propre zone. Le Front du sud, regroupe les non-islamistes qui ont conquis des parties de la province de Deraa (sud).

La Coalition Internationale, a lancé depuis 2014 des frappes contre l'EI, sans parvenir à le neutraliser.

Ce qui comptera ce sont les forces militaires engagées sur le terrain plus que la rhétorique. La rhétorique sert à empêcher les bavures entre les différentes forces engagées.

Je termine par une citation de l'écrivain algérien Boualem Sansal : " Nous avons construit des outils pour dénoncer le soviétisme et le nazisme. Mais on peine à analyser le phénomène de l'islamisme, alors qu'il n'est pas si différent... Les fenêtres de vos voisins ne vous concernent pas. Mais quand même, quand un immeuble s'effondre dans le fracas, c'est tout le quartier qui est ébranlé."

Cqdcdkxwuaauvs

Sources :

Le Figaro : Poutine demande devant l'ONU une "large coalition anti-terroriste", 28/09/15

iloubnan.info : Syrie: La Russie ne prévoit pas déployer de troupes au sol, 28/09/15

Le Monde : Syrie : le président iranien Rohani veut voir les « terroristes » vaincus avant toute négociation politique, 28/09/15

Boursorama : Les forces en présence en Syrie , 29/09/15

20 Minutes : L'Arabie saoudite évoque l'option militaire contre Assad, 30/09/15

AFP : les sénateurs russes autorisent Poutine à recourir à la force militaire à l'étranger, 30/19/15

Kapitalis : Poutine: « Obama et Hollande ne sont pas citoyens syriens », 30/09/15

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site