L'armée syrienne gagne du terrain

 

Unnamed

Comme nous le voyons sur la carte, l'Armée Arabe Syrienne progresse. En rouge : ses territoires avant l'intervention de Moscou, en rose : après l'aide de l'aviation militaire russe.

La côte méditerranéenne n'a presque jamais été touchée par la guerre. La province de Lattaquié est maintenant sous contrôle gouvernemental. L'armée resserre son encerclement d'Alep. Homs (où la rébellion armée a débuté) est devenue propriété du régime. Palmyre, les loyalistes ont le pied dans le portique. Damas, les poches de résistance affaiblies seront submergées bientôt. Bref, le point de bascule en faveur du régime est probablement atteint.

La difficulté d'Assad sera Deraa au sud (là où a commencé la contestation pacifique). Deraa est en partie sous le contrôle de l'Armée Syrienne Libre, la seule armée de l'opposition acceptable pour l'Occident. L'EI contrôle l'autre partie de la ville et une partie de la campagne, tout comme l'ASL et l'armée du régime.

Un autre point difficile sera de reprendre Deir Ezzor et Raqqa dans l'est, fief et capitale de l'EI. Assad y a quand même conservé quelques poches de territoire.

Assad veut reconquérir la partie utile de la Syrie. Une fois qu'il l'aura fait ou presque, peut-être qu'à ce moment-là, les différents belligérants accepteraient la partition du pays.

La partie kurde aux Kurdes, pour que la Turquie l'accepte, elle obtiendrait en retour la partie turkmène de la Syrie au sud de sa frontière. La partie sunnite deviendrait un pays non pas contrôlé par l'EI mais par des Sunnites moins radicaux. Les dirigeants militaires de l'EI étant d'anciens officiers de Saddam Hussein, ils seraient capables de l'accepter et de l'imposer aux religieux moyennant quelques luttes internes sanguinaires. Les parties chiite, chrétienne et druze sous contrôle du gouvernement syrien comme c'est le cas présentement.

Il va de soit que dans chaque partie, il y aurait des élections sous supervision internationale. Assad se présenterait s'il le veut et la population déciderait si elle en veut ou pas.

Une autre difficulté : Est-ce qu'Assad accepterait cette division, car lui-même se contente d'un territoire un peu plus grand que la partie chiite, druze et chrétienne. Il est en train de reconquérir une partie du territoire sunnite.

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site