L'armée syrienne et les Forces Démocratiques Syriennes se chatouillent

 

32362 2 eastsyriamap20170921 1d8ca

Jaune : Forces Démocratiques Syriennes, à majorité kurde

Rouge : Armée Arabe Syrienne

Orange : Triangle où il y aurait sporadiquement accrochage entre les deux forces.

Brun : État islamique

Ligne bleue : Le fleuve Euphrate

L'armée syrienne et ses alliés, soit le Hezbollah libanais, les Brigades iraniennes Al Quds et les Unités de Mobilisation Populaire irakienne (qui auraient franchi la frontière), sans oublier l'aviation militaire russe, donc tout ce beau monde, fait tout son possible et même plus, pour empêcher les Forces Démocratiques Syriennes (FDS) à majorité kurde, aidées d'arabes syriens et de l'aviation militaire américaine, pour les empêcher dis-je, de prendre possession des champs pétroliers de la région de Deir Ezzor. L'armée syrienne veut également les empêcher d'atteindre la frontière irakienne. 

Sur la carte, dans le triangle orange, il y aurait sporadiquement accrochage entre l'AAS et les FDS. Même que l'aviation russe bombarderait à occasionnellement les FDS. 

Le ministre des affaires extérieures russe, M. Lavrov, reconnaît que la coopération russo-américaine en Syrie n'est pas exempte de problèmes, après une semaine riche en incidents entre les deux grandes puissances. La Russie dénonce la politique hypocrite des États-Unis vis-à-vis de l'EI, qui explique selon lui la mort du général russe Valeri Assapov, tué par des bombardements du groupe djihadiste près de Deïr ezZor.

Les Forces démocratiques syriennes ont, quant à elles, accusé à plusieurs reprises l'aviation russe d'avoir bombardé leurs positions dans la province de Deir Ezzor.

L'EI a lancé une contre-offensive sur la principale route reliant Deïr ezzor à Palmyre. Cette contre-offensive a été repoussée et l'axe routier est à nouveau sous le contrôle des forces gouvernementales. L'EI tient encore la moitié de la ville de Deir Ezzor ainsi qu'une partie de la province du même nom.

On peut facilement imaginer qu'encore une fois, les Russes réussiront à s'imposer. En effet, ils ont construits un pont sur l'Euphrate pour l'armée syrienne et le premier ministre syrien vient d'annoncer que le gouvernement syrien est prêt à discuter d'autonomie avec les Kurdes syriens. Auparavant, le gouvernement central ne voulait même pas entendre parler de fédéralisme.  

 

blog site internet html site web

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site