Alep, contre-offensive russe massive contre les djihadistes

 

Alep mapVert  pâle : partie kurde. Vert foncé : djihadistes, Rouge : armée syrienne.

La campagne militaire djihadiste a pour objectif d’occuper toute la ville d’Alep. Avec un million et demi d’habitants, Alep-Ouest est toujours sous attaque djihadiste mais aussi toujours sous contrôle syrien.

La fourniture d’armes, de renseignements et de munitions, par les États-Unis, l'Arabie saoudite et le Qatar, permet à environ 9.000 djihadistes dirigés par al-Qaïda, de maintenir l'offensive. Le rôle de la Turquie tentant de se rapprocher de la Russie, est maintenant devenu obscur.

Les djihadistes ont réussi au Sud-Est à créer un couloir d'un kilomètre de long par 900 mètres de large vers Alep-Est (moins de 300.000 habitants contrôlés par al Quaïda). La zone est assiégée par les forces gouvernementales.

Ces forces gouvernementales composées d’unités de défense locale, d’auxiliaires d’Afghanistan et d’Irak ont cédé à l’assaut de véhicules-suicides suivis d’attaques massives d’infanterie. 

MyimageLe MANPAD. Le gouvernement syrien et les Russes ne pouvaient utiliser les hélicoptères pour soutenir les défenseurs à cause du MANPAD, arme américaine nouvellement fournie aux djihadistes, arme pouvant atteindre les appareils volant lentement et à basse altitude.

Pour contre-carrer l'attaque, Assad a dû utiliser ses réserves précieuses comme les forces d’élite du Hezbollah libanais et la brigade Tigre de l’armée syrienne. Elles réussissent assurément à contenir les attaques djihadistes, mais ne réussissent pas à reprendre le terrain perdu.

P1478342Tu 214R. Ne jamais oublier qu'à la guerre, une action amène toujours une réaction de la part de l'ennemi. En effet en réponse, les Russes ont envoyé leur avion espion le plus sophistiqué, le Tu 214R pour recueillir des informations de ciblage, en plus des deux avions de reconnaissance Il-20M. Ils utilisent maintenant, en plus de leur base aérienne de Lattaquié en Syrie, une base aérienne iranienne pour leurs bombardements intensifs. Des bombardiers stratégiques de longue portée Tu-22M3, et des bombardiers tactiques Su-34 sont utilisésÀ partir de la Méditerranée et de la mer Caspienne, les navires russes peuvent lancer des missiles de croisière Kalibr

L’Iraq accorde maintenant un droit de survol à l'aviation militaire russe. La Chine intensifie sa coopération avec l'armée syrienne. Ces nouvelles coopérations envoient un message fort à l'Occident et aux états du golfe soutenant les djihadistes. L'armée russe intensifie sa portée militaire et est maintenant présente en Iran. Elle peut survoler l'Irak pendant que les États-Unis sont soumis à la loi russe dans les régions que contrôle le gouvernement syrien. Les batteries anti-aérienne russes S-300 et S-400, empêchent tout survol d'avions militaires américains dans la région d'Alep.

1030805102S-400. Les bombardements de grandes envergures contre le soutien, l’approvisionnement et la réserve d’actifs des djihadistes attaquant Alep-Ouest, se poursuivront tant que nécessaire. Moscou n'accorde comme répit, que trois heures par jour. Tous les principaux points de communication, les quartiers généraux, les dépôts et les zones d’assemblage situés entre Alep et la frontière turque sont visés. Toutes les cibles fixes identifiées sont attaquées. Les convois mobiles et autres cibles appropriées sont bombardés.

À noter que les quartiers généraux sont souvent dans une maison ordinaire d'un quartier ordinaire donc presque imperceptibles. L'ennemi ne circule plus en convoi mais individuellement et de manière camouflé en civile. Les blindés sont cachés. Les djihadistes se servent des civiles comme protection et collent près des hôpitaux les véhicules non camouflés.

9c754db95dd46742a76f1ee7899a3960687a5bbcCes attaques à grande échelle à l’arrière des forces djihadistes assaillantes n’ont pas d'influence immédiate sur la ligne de front. Mais dans quelques jours ou quelques semaines, les premières lignes rebelles auront épuisé leurs provisions et leur ravitaillement sera fortement diminué. Alors, l’attaque djihadiste sera terminée.

Le but de cette grande campagne de bombardements est la stabilisation du front. Le gouvernement syrien n’a pas actuellement la capacité de reprendre la grande région entre Alep, Idlib et la frontière turque, mais il a, avec l'aide russe, la capacité de réimposer son blocus sur Alep-Est. 

N'oublions pas qu'Alep est la deuxième ville du pays et demeurera par le fait même, le point tournant de la guerre.

 

Source :

Arrêt sur l'info : La Russie lance une campagne aérienne massive pour stopper l’attaque conjointe des Etats-Unis et d’Al-Qaïda sur Alep, Moon of Alabama, 16/08/16

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site