Afrique

Situation plus qu'explosive en Éthiopie!

Unnamed

Situation plus qu'explosive en Éthiopie! Les tentatives de médiation internationale ont échoué, notamment celle de l'Union Africaine et de l'ONU. Les tensions entre Addis Abeba et le Front de Libération du Peuple du Tigré (FLPT, au nord du pays juste avant l'Érythrée - ancienne région devenue indépendante -) ont culminé avec l'organisation en septembre dernier au Tigré d'un scrutin qualifié d'illégitime par le gouvernement fédéral. Le Tigré a fait sécession. Le 4 novembre, le pouvoir central a lancée une opération militaire contre le FLPT dans le but de rétablir son autorité sur la région. Il accuse le FLPT d'avoir attaqué deux bases de l'armée. Ce que nient les autorités tigréennes. Le 9 novembre, 600 saisonniers non-Tigréens ont été tués par de jeunes Tigréens faisant parti de l'organisation Samri, organisation épaulée par les forces de sécurité loyales au FLPT. Le 23 novembre, le président du Tigré a rejeté l'ultimatum lancé la veille par le Premier ministre éthiopien qui donnait 72 heures au FLPT pour se rendre. De sorte qu'une offensive militaire est imminente sur la capitale du Tigré. 

Aucun bilan précis des combats n'est disponible. Le Tigré est soumis à un black out et les déplacements des journalistes sont sévèrement restreints. Cependant selon l'ONU, les habitants de la ville de Mai Kadra ont fui, comme 40 000 autres Éthiopiens vers le Soudan, accusant les forces gouvernementales d’atrocités. D'après le FLPT, les soldats éthiopiens ont subi la défaite sur trois fronts, sans préciser lesquels. Par trois fois, le FLPT a tiré des roquettes sur l'aéroport de Bahir Dar, utilisé par l'aviation militaire éthiopienne pour bombarder le Tigré.

Mardi à la demande de l'Afrique du Sud, du Niger et de la Tunisie, le Conseil de sécurité de l'ONU s'est réuni virtuellement à huis clos, pour discuter de cette guerre. 

Sources : 

Euro News : Éthiopie : la capitale du Tigré menacée d'une offensive imminente, 24/11/20

Le monde : Éthiopie : plusieurs centaines de civils massacrés au Tigré, 24/11/20

France 24 : Le dirigeant du Tigré rejette l'ultimatum du gouvernement éthiopien, 24/11/20

Gambie : Passage de pouvoir démocratique

Images 6 1

Pour sa sortie de pouvoir, l’ex-président Jammeh de Gambie cloue le bec aux médias occidentaux qui l’ont toujours traité de furieux dictateur. Il devient démocrate.

Yahya Jammeh  qui a pris le pouvoir par un coup d’état, il y a 22 ans, accepte de se retirer pacifiquement. En effet, le 1er décembre 2016, il a perdu ses élections, battu par M. Barrow. Il prend tout le monde de vitesse en félicitant son adversaire.

Certains médias occidentaux annonçaient qu’il se maintiendrait au pouvoir coûte que coûte. Il n’en est rien. Il se retire dans son village pour s’occuper de sa ferme et promet d’assister son successeur en cas de besoin.

Il félicite son adversaire au téléphone à la télévision nationale. C’est une première en Afrique.

https://youtu.be/ol8RTUvpb9w?t=3

Source : Afrique sur 7 : Gambie : Yahya Jammeh en bouche un coin aux médias occidentaux, 04/12/16