Créer un site internet

Analyse politique sur différents pays

Troisième pétrolier iranien arrivé au Venezuela

Ob 053261 iran petrolier

Le troisième pétrolier iranien a atteint les côtes vénézuéliennes, escorté par la marine militaire vénézuélienne. Deux autres pétroliers arriveront en provenance d'Iran. Les cinq transportent en tout 1,53 million de barils d'essence. 

Washington qui qualifie le président socialiste Nicolas Maduro de "dictateur", souhaite sa chute et impose des sanctions sur les exportations de brut du Venezuela et de l'Iran.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde mais sa production est en chute libre. Caracas estime que les sanctions américaines sont responsables de cet effondrement. Les pro-Américains l'attribuent à des choix politiques erronés, au manque d'investissement et à la corruption.

L'Iran appuie M. Maduro, qui est aussi soutenu par la Russie, la Chine, la Turquie, Cuba et d'autres pays. Les étroites relations entre Caracas et Téhéran datent de l'époque du président Chavez, prédécesseur de Nicolas Maduro.

La majorité des pays occidentaux appuient Guaido, le chef de l'opposition et veulent en faire le président du pays. Les États-Unis déclarent, qu'ils ne toléreront pas une ingérence continue de la part de l'Iran dans les affaires vénézuéliennes. Guaido et Maduro ont chacun de forts appuis auprès de la population.

Le président Rouhani avait mis en garde l'Amérique contre tout harcèlement sur les pétroliers iraniens faisant route vers le Venezuela. Si les Américains avaient tenté quoi que ce soit. Les Iraniens auraient agit dans les eaux du golfe Persique.

L’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", qui posent des mines et transportent des forces spéciales. Ce type de sous-marin repose sur le fond sablonneux au fond du golfe Persique peu profond et attend qu'une cible arrive.

De nombreux navires américains circulent chaque jour dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Donc, les Américains savent bien que s’ils arraisonnent un, voire cinq navires iraniens; les Iraniens arraisonneraient en retour des vaisseaux américains et déclencheraient par le fait même une guerre économique contre les États-Unis et par conséquent aucun navire américain n’oserait plus se déplacer près de l'Iran.

Plus d'une décennie de sanctions américaines limitent les importations de pétrole du Venezuela et l'entretien de ses raffineries, devenues avec le temps inopérables.

Des expéditions de matériel par "l'Iran Mahar Air" sont arrivées au Venezuela pour commencer des travaux de réparation sur une raffinerie. Le département du Trésor américain a donc mis sur sa liste noire la société chinoise, qui a fourni les pièces de rechange à la dite raffinerie. Pékin qualifie ses sanctions d'illégales.

Diverses unités navales de l'armée américaine sont déployées depuis quelques mois dans la mer des Caraïbes, officiellement pour la répression du trafic de drogue, mais avec la ferme intention de faire pression sur le président Nicolas Maduro.

Une incursion mercenaire sur les plages du Venezuela du 3 mai dernier, ayant pour but de fomenter un coup d'état, s'est soldée par 8 morts et 60 arrestations, dont 2 Américains. L'opposition en sort divisée et le président Maduro renforcé. L'opposant Juan Guaido s'en trouve fragilisé. Guaido a mentionné que cette incursion avait été inventée de toutes pièces par les pro-Maduro.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Les États-Unis ont mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain, pour se fournir en pétrole vénézuélien. Voila donc la raison pour laquelle le Venezuela paye l'Iran en or.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain. En ce moment, il y a une pénurie d'essence dans le pays.

Sources : Al Masdar News; Courrier international; Marine Traffic; Télévision d'état vénézuélienne; Press TV; Reuters; Emad Abshenas, analyste iranien; Connaissance des énergies; Journal de Montréal; Le Monde; The Associated Press; Libération; The National Interest; La Patilla; Sputnik News; Tanker Trackers; Washington Post.

Le capitaine du 1er pétrolier iranien au Venezuela, parle...

Unnamed 5

Le capitaine du premier pétrolier iranien arrivé au Venezuela, le "Fortune'', confirme que le transporteur n'a été soumis à aucun harcèlement, tout au long des 14 000 kilomètres, qu'il a parcouru.

« Nous avons traversé le canal de Suez, la mer Méditerranée, le détroit de Gibraltar, l'océan Atlantique et la mer des Caraïbes. Nous sommes entrés dans les eaux de la zone économique du Venezuela dimanche soir et je peux dire que nous n'avons subi aucun harcèlement.

Nous avons reçu le président vénézuélien Nicolas Maduro et les ministres de l'énergie et de la défense à notre arrivée au port de El Paletta. Mes collègues et moi avons été très heureux d'avoir rempli notre devoir professionnel en livrant la cargaison.

Lorsque nous sommes entrés dans les eaux économiques du Venezuela, les navires et hélicoptères militaires vénézuéliens nous ont escortés d’air en mer jusqu’à notre arrivée au port. »

Il a souligné que « le processus est conforme au droit international et aux normes internationales sur le libre-échange, les droits maritimes et la navigation et s'est déroulé sans aucune violation des protocoles internationaux ».

Fait important : Il a précisé qu '« il y a eu également des missions non spécifiées pour effectuer ce voyage, que les responsables iraniens révéleront sûrement au moment opportun. »

Sources : Al Masdar News; Nornews.

Bb4ba8a2d31b420f998f7a62057e91f20307f291

Syrie : Assad, plus fort que jamais

640px bashar al assad 2018 05 17 02 1590140328918

L'Armée syrienne bombarde toujours les mouvements ennemis, le long de la ligne de front d'Idlib. Elle vient de lancer une frappe de drones sur les positions de la 1ère brigade de l'Armée Nationale Syrienne soutenue par la Turquie, alors qu'elle tentait de traverser la ville d'Al-Bara'a. La frappe a frappé entr'autre le véhicule du commandant de la brigade.

Lundi, l'autoroute M-4 a été officiellement ouverte pour un usage commercial, entre les villes d'Hasakah et d'Alep, bénéficiant de la sécurité des forces armées russe et turque. N'oublions pas que 80 km de l'autoroute sont encore sous contrôle de factions syriennes fidèles soit à la Turquie ou à Al Qaïda.

Hayat Tahrir al Sham (HTS) a mis le feu à de vastes superficies de champs de blé et d’orge dans la banlieue d'Hasakah, probablement en représailles à l'ouverture de l'autoroute.

Des accrochages importants ont lieu entre HTS et des groupes affiliés à la Turquie, probablement dû à une mésentente par rapport au cessez-le-feu, signé entre les Turcs et les Russes.

En réponse au renforcement des forces américaines dans la région d'Al Raqqa, une important convoi de plus de 30 véhicules blindés et camions de l'armée russe, ont été envoyés dans la même région. Le convoi a emprunté l'autoroute M-4 (Alep-Hasakah). Des véhicules blindés turcs ont utilisé également l'autoroute M-4 vers Al-Raqqa.

Le président russe a nommé l'ambassadeur russe en Syrie M. Yevimov : Représentant spécial du président russe pour développer des relations avec la République arabe syrienne. Yevimov occupe le poste d'ambassadeur de Russie en Syrie depuis octobre 2018.

Cette décision intervient quelques jours après que Yevimov eut déclaré, que tous les rapports selon lesquels Poutine aurait retiré sa confiance au président syrien Bachar Al-Assad, étaient complètement faux, ajoutant que les liens entre la Russie et la Syrie sont en ce moment à leurs plus forts.

Sources : Al Masdar News; Centre de réconciliation russe; RT Arabic; SANA, agence syrienne d'informations.

Le 2e pétrolier iranien est arrivé au Venezuela

Eyyui txqaaqw1p

Le deuxième pétrolier iranien, le "Forest" a atteint les côtes vénézuéliennes, escorté par la marine militaire vénézuélienne. Trois autres pétroliers arriveront en provenance d'Iran. Les cinq transportent en tout 1,53 million de barils d'essence. Le pétrolier était surveillé par un navire militaire américain ,le "Adam Joseph'' - le même qui a suivi le "Fortune" samedi.

Washington qui qualifie le président socialiste Nicolas Maduro de "dictateur", souhaite sa chute et impose des sanctions sur les exportations de brut du Venezuela et de l'Iran.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde mais sa production est en chute libre. Caracas estime que les sanctions américaines sont responsables de cet effondrement. Les pro-Américains l'attribuent à des choix politiques erronés, au manque d'investissement et à la corruption.

L'Iran appuie M. Maduro, qui est aussi soutenu par la Russie, la Chine, la Turquie, Cuba et d'autres pays. Les étroites relations entre Caracas et Téhéran datent de l'époque du président Chavez, prédécesseur de Nicolas Maduro.

La majorité des pays occidentaux appuient Guaido, le chef de l'opposition et veulent en faire le président du pays. Les États-Unis déclarent, qu'ils ne toléreront pas une ingérence continue de la part de l'Iran dans les affaires vénézuéliennes. Guaido et Maduro ont chacun de forts appuis auprès de la population.

Le président Rouhani avait mis en garde l'Amérique contre tout harcèlement sur les pétroliers iraniens faisant route vers le Venezuela. Si les Américains avaient tenté quoi que ce soit. Les Iraniens auraient agit dans les eaux du golfe Persique.

L’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", qui posent des mines et transportent des forces spéciales. Ce type de sous-marin repose sur le fond sablonneux au fond du golfe Persique peu profond et attend qu'une cible arrive.

De nombreux navires américains circulent chaque jour dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Donc, les Américains savent bien que s’ils arraisonnent un, voire cinq navires iraniens; les Iraniens arraisonneraient en retour des vaisseaux américains et déclencheraient par le fait même une guerre économique contre les États-Unis et par conséquent aucun navire américain n’oserait plus se déplacer près de l'Iran.

Plus d'une décennie de sanctions américaines limitent les importations de pétrole du Venezuela et l'entretien de ses raffineries, devenues avec le temps inopérables.

Des expéditions de matériel par "l'Iran Mahar Air" sont arrivées au Venezuela pour commencer des travaux de réparation sur une raffinerie. Le département du Trésor américain a donc mis sur sa liste noire la société chinoise, qui a fourni les pièces de rechange à la dite raffinerie. Pékin qualifie ses sanctions d'illégales.

Diverses unités navales de l'armée américaine sont déployées depuis quelques mois dans la mer des Caraïbes, officiellement pour la répression du trafic de drogue, mais avec la ferme intention de faire pression sur le président Nicolas Maduro.

Une incursion mercenaire sur les plages du Venezuela du 3 mai dernier, ayant pour but de fomenter un coup d'état, s'est soldée par 8 morts et 60 arrestations, dont 2 Américains. L'opposition en sort divisée et le président Maduro renforcé. L'opposant Juan Guaido s'en trouve fragilisé. Guaido a mentionné que cette incursion avait été inventée de toutes pièces par les pro-Maduro.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Les États-Unis ont mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain, pour se fournir en pétrole vénézuélien. Voila donc la raison pour laquelle le Venezuela paye l'Iran en or.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain. En ce moment, il y a une pénurie d'essence dans le pays.

Sources : Al Masdar News; Courrier international; Marine Traffic; Télévision d'état vénézuélienne; Press TV; Reuters; Emad Abshenas, analyste iranien; Connaissance des énergies; Journal de Montréal; Le Monde; The Associated Press; Libération; The National Interest; La Patilla; Sputnik News; Tanker Trackers; Washington Post.

L'Irak au bord du cataclysme économique...

Moustafa al kazimi

Moustafa al kazimi, nouveau Premier ministre d'Irak

Moustafa al-Kazimi 53 ans, ancien chef du renseignement irakien, ayant ses entrées autant à Washington qu'à Téhéran, est devenu premier ministre d'Irak, le 6 mai dernier. Sur 329 députés, 255 ont fait le déplacement pour accorder leur confiance à 15 ministres sur un cabinet qui en compte normalement 22. Les postes-clés du Pétrole et des Affaires étrangères sont toujours vacants.

M. Kazimi a tissé des liens avec des dizaines de nations. Il a été longtemps perçu comme l’homme de Washington, avant de tisser aussi d’étroits liens avec Téhéran. L’homme a développé des talents de négociateur et de médiateur.

Pour mettre fin à la contestation populaire, il s’est engagé à libérer les manifestants arrêtés, promettant justice et dédommagement aux proches des plus de 550 tués. Il s’est engagé à faire rendre des comptes à tous ceux ayant versé du sang irakien. 

Par ailleurs, le nouveau Premier ministre irakien a appelé le Parlement à adopter la nouvelle loi électorale nécessaire au scrutin anticipé promis par son prédécesseur. Le nouveau gouvernement se présente donc comme un cabinet de transition.

Washington a accordé au nouveau Premier ministre, quatre mois supplémentaires pour continuer à se fournir en gaz iranien, sans subir de sanctions. Bagdad doit aussi achever une ligne électrique du Koweït jusqu'au sud de l'Irak, pour importer 500 MW d'électricité du Golfe et non d'Iran, grand ennemi des États-Unis.

Le Premier ministre a décrété que les salaires de mai seraient payés dans les temps. Aussi pour trouver les quatre milliards de dollars nécessaires pour payer les huit millions de fonctionnaires et pensionnés du pays, M. Kazimi s'active. L’Irak est au bord du cataclysme économique et politique.

Il a reçu au palais gouvernemental l’ambassadeur de Turquie, soulignant l’importance de la coopération avec la Turquie en économie et dans la lutte contre le terrorisme.

Puis, il a reçu l'ambassadeur de Chine. Ce dernier a confirmé la volonté de son pays de continuer à développer des relations avec l'Irak et a réitéré la position chinoise, en ce qui concerne le respect de la souveraineté et de l'intégrité territoriale irakienne.

Pour sa part, le nouveau chef du gouvernement irakien a dit apprécié le soutien de la Chine dans la lutte contre la COVID-19 et qu'il espérait renforcer la coopération économique afin de résoudre la crise actuelle entraînée par la chute du prix du pétrole. Il a également exprimé l'espoir d'attirer des investissements d'entreprises chinoises dans les domaines de l'énergie et de l'agriculture.

Le ministre irakien des finances pour sa part, a entrepris une tournée autour du Golfe persique et a rencontré les ministres saoudiens des Finances, de l'Énergie et des Affaires étrangères, plaidant auprès d'eux un soutien financier immédiat. Le ministre doit également se rendre au Koweït et aux Émirats arabes unis pour récolter également de l'aide financière.

Sources : AFP; El Watan; France24; Le Figaro; L’Orient le Jour; TRT; Xinhuanet.

Le premier pétrolier iranien est en eau vénézuélienne

A crew member raises the iranian flag on iranian oil tanker adrian darya 1 as it sits anchored in the strait of gibraltar spain august 18 2019 reuters

Le premier des cinq pétroliers envoyés par l'Iran vers le Venezuela pour lui fournir de l'essence, est entré dans les eaux territoriales de ce pays vers 21H00 samedi, avec 1,5 million de barils de pétrole et escorté par des avions et des frégates militaires des forces vénézuéliennes. Les quatre autres navires arriveront dans les prochains jours.

Washington qui qualifie le président socialiste Nicolas Maduro de "dictateur", souhaite sa chute et impose des sanctions sur les exportations de brut du Venezuela et de l'Iran.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde mais sa production est en chute libre. Caracas estime que les sanctions américaines sont responsables de cet effondrement. Les pro-Américains l'attribuent à des choix politiques erronés, au manque d'investissement et à la corruption.

L'Iran appuie M. Maduro, qui est aussi soutenu par la Russie, la Chine, la Turquie, Cuba et d'autres pays. Les étroites relations entre Caracas et Téhéran datent de l'époque du président Chavez, prédécesseur de Nicolas Maduro.

La majorité des pays occidentaux appuient Guaido, le chef de l'opposition et veulent en faire le président du pays. Les États-Unis déclarent, qu'ils ne toléreront pas une ingérence continue de la part de l'Iran dans les affaires vénézuéliennes. Guaido et Maduro ont chacun de forts appuis auprès de la population.

Le président Rouhani avait mis en garde l'Amérique contre tout harcèlement sur les pétroliers iraniens faisant route vers le Venezuela. Si les Américains avaient tenté quoi que ce soit. Les Iraniens auraient agit dans les eaux du golfe Persique.

L’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", qui posent des mines et transportent des forces spéciales. Ce type de sous-marin repose sur le fond sablonneux au fond du golfe Persique peu profond et attend qu'une cible arrive.

De nombreux navires américains circulent chaque jour dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Donc, les Américains savent bien que s’ils arraisonnent un, voire cinq navires iraniens; les Iraniens arraisonneraient en retour des vaisseaux américains et déclencheraient par le fait même une guerre économique contre les États-Unis et par conséquent aucun navire américain n’oserait plus se déplacer près de l'Iran.

Plus d'une décennie de sanctions américaines limitent les importations de pétrole du Venezuela et l'entretien de ses raffineries, devenues avec le temps inopérables.

Des expéditions de matériel par "l'Iran Mahar Air" sont arrivées au Venezuela pour commencer des travaux de réparation sur une raffinerie. Le département du Trésor américain a donc mis sur sa liste noire la société chinoise, qui a fourni les pièces de rechange à la dite raffinerie. Pékin qualifie ses sanctions d'illégales.

Diverses unités navales de l'armée américaine sont déployées depuis quelques mois dans la mer des Caraïbes, officiellement pour la répression du trafic de drogue, mais avec la ferme intention de faire pression sur le président Nicolas Maduro.

Une incursion mercenaire sur les plages du Venezuela du 3 mai dernier, ayant pour but de fomenter un coup d'état, s'est soldée par 8 morts et 60 arrestations, dont 2 Américains. L'opposition en sort divisée et le président Maduro renforcé. L'opposant Juan Guaido s'en trouve fragilisé. Guaido a mentionné que cette incursion avait été inventée de toutes pièces par les pro-Maduro.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Les États-Unis ont mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain, pour se fournir en pétrole vénézuélien. Voila donc la raison pour laquelle le Venezuela paye l'Iran en or.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain. En ce moment, il y a une pénurie d'essence dans le pays.

Sources : Al Masdar News; Courrier international; Marine Traffic; Télévision d'état vénézuélienne; Press TV; Reuters; Emad Abshenas, analyste iranien; Connaissance des énergies; Journal de Montréal; Le Monde; The Associated Press; Libération; The National Interest; La Patilla; Sputnik News; Tanker Trackers; Washington Post.

Eyx9rbjxgaaqqej 1

Les États-Unis coincés entre l'Iran et le Venezuela

 

Eyswis9x0aea2xq

Positions des pétrolieers iraniens à 06:30, ce matin. Le "Fortune" tout près de la zone d'opération de l'armée américaine. 

Le premier des cinq pétroliers iraniens "Fotune", parti avec 1,5 million de barils de pétrole, pénétrera dans les eaux territoriales du Venezuela à 19 heures dès aujourd'hui. Il sera escorté par des avions et des frégates de la marine vénézuélienne. Les États-Unis déclarent, quant à eux, qu'ils ne toléreront pas une ingérence continue de la part de l'Iran dans les affaires vénézuéliennes. 

Le président Rouhani a répondu en mettant en garde les États-Unis contre tout harcèlement d'un des 5 pétroliers iraniens faisant route vers le Venezuela. Il est fort possible que les Iraniens agissent dans les eaux du golfe Persique, si les États-Unis tentent quoi que ce soit.

En effet, l’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", qui posent des mines et transportent également des forces spéciales. Ce type de sous-marin repose sur le fond sablonneux au fond du golfe Persique peu profond et attend qu'une cible arrive.

Des centaines de navires américains circulent chaque jour dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Donc, les Américains savent bien que s’ils arraisonnent un, voire cinq navires iraniens; les Iraniens pourront arraisonner des vaisseaux américains et déclencher par le fait même une guerre économique contre les États-Unis et par conséquent aucun navire américain n’osera plus se déplacer près de l'Iran.

Lorsque les pétroliers iraniens entreront dans la zone économique du Venezuela, ils seront escortés par des navires et des avions des Forces armées vénézuéliennes. D'ailleurs l'Armée vénézuélienne vient de procéder à des tests de missiles "BUK" de fabrication russe. Ce sont des missiles sol-air à portée moyenne développés pour contrer les missiles de croisière, les bombes intelligentes, les avions et les véhicules aériens sans pilote.

Plus d'une décennie de sanctions américaines limitent les importations de pétrole du Venezuela et l'entretien de ses raffineries, devenues avec le temps innopérationnelles.

Des expéditions de matériel par "l'Iran Mahar Air" sont arrivées au Venezuela pour commencer des travaux de réparation d'une raffinerie. Le département du Trésor américain a donc mis sur sa liste noire la société chinoise, qui a fourni les pièces de rechange à la dite raffinerie. Pékin qualifie ses sanctions d'illégales. 

Les navires iraniens voyagent à distance les uns des autres, dirigés par le "Fortune", qui abordera d'abord la côte vénézuélienne, suivie des quatre autres : Forest, Petunia, Faxon et Clavel. Ce dernier est le seul à avoir activé son dispositif de repérage par satellite pour sa position lors de la navigation.

Diverses unités navales américaines sont déployées depuis quelques mois dans la mer des Caraïbes, officiellement en fonction de la répression du trafic de drogue, mais avec la ferme intention de faire pression sur le président Nicolas Maduro.

Une incursion mercenaire sur les plages du Venezuela du 3 mai dernier, qui avait pour but de fomenter un coup d'état, s'est soldée par 8 morts et 60 arrestations, dont 2 Américains. L'opposition en sort plus divisée plus que jamais et le président Maduro renforcé. L'opposant Juan Guaido s'en trouve fragilisé.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Les États-Unis ont mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain, pour se fournir en pétrole vénézuélien. C'est la raison pour laquelle le Venezuela paye l'Iran en or.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain. En ce moment, il y a une pénurie d'essence dans le pays.

Sources : Al Masdar News; Press TV; Reuters;  Emad Abshenas, analyste iranien; Connaissance des énergies; Journal de Montréal; Le Monde; The Associated Press; Libération; The National Interest; La Patilla; Tanker Trackers; Washington Post.

Eyvbow7woawtmeg

Eyvdvr8wkao4vwq 1

Le 1er pétrolier iranien arrivera demain au Venezuela

Eyors1vwsbejowy 1

Le satellite "Eros B" a détecté les 5 pétroliers iraniens en Atlantique

Les 5 pétroliers iraniens sont toujours en route vers le Venezuela. Le premier, le "Fortune" devrait arrivé soit le 23 ou au début de la semaine. Il est suivi du "Forest", "Petunia", "Faxon et "Clavel".

Lorsqu'ils entreront dans la zone économique du Venezuela, ils seront escortés par des navires et des avions des Forces armées vénézuéliennes. D'ailleurs l'Armée vénézuélienne vient de procéder à des tests de missiles "BUK" de fabrication russe. Ce sont des missiles sol-air à portée moyenne développés pour contrer les missiles de croisière, les bombes intelligentesles avions et les véhicules aériens sans pilote. 

Les États-Unis ne toléreront pas une ingérence continue de la part de l'Iran dans les affaires vénézuéliennes, de sorte que les Américains ont envoyé 4 navires de guerre équipés de missiles Tomohawk, accompagnés d'un avion de patrouille maritime de lutte anti-sous-marine, pour attendre les tankers iraniens. Dépendant ce que les Américains feront par rapport au premier, il est possible que les autres aillent à Cuba. 

Mais, Téhéran a mis en garde Washington contre toute entrave aux mouvements via l'US Navy dans les Caraïbes. Il est fort possible que les Iraniens agissent dans les eaux du golfe Persique, si les États-Unis tentent quelque chose contre les tankers iraniens.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Mais les États-Unis ont mis en place un embargo pétrolier contre le Venezuela, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain pour se fournir en pétrole vénézuélien.

C'est la raison pour laquelle le Venezuela paye l'Iran en or.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain. En ce moment, il y a une pénurie d'essence dans le pays.

Eypewspuwaemeof

Le "Fortune", le 1er pétrolier iranien n'est vraiment pas loin des eaux territoriales vénézuéliennes. Il a pour 80 à 100 millions $ de pétrole à l'intérieur. 

Eyov9n8wsaekkdw 1

Missile "BUK"

L'intensité des combats augmente en Libye

152f4eda 48b1 47f2 b19f cbcfcb3550da

Les forces du gouvernement d'accord national (GNA) soutenues par la Turquie ont pris le contrôle de la ville d'Al-Asaba, à l'ouest de Tripoli. Le GNA a aussi étendu son contrôle sur la base aérienne d'Al-Watiyah, près de la frontière tunisienne.

Il a présenté un système de défense aérienne Pantsir-S1 russe pris à l'ennemi. À en croire le GNA, ses troupes auraient détruit 6 systèmes de défense aérienne Pantsir-S1, au cours des dernières 48 heures. Ce que nie formellement l'Armée Nationale Libyenne (ANL).

Tout de suite, le président égyptien a envoyé un message clair au président turc afin qu'il n'envisage pas d'utiliser la Libye comme plate-forme pour exporter des terroristes vers l'Égypte et les pays voisins.

À la suite de ces événements, 6 Mig-29 et 2 Sukhoi 24 escortés par deux SU-35 russes ont quitté la Syrie pour la Libye, afin de participer à la campagne aérienne de l'ANL contre le GNA. Il n'est pas clair s'il s'agit de jets remis à neuf ayant appartenu à l'armée de l'air d'Haftar ou de nouveaux ajouts à sa flotte.

L'ANL se prépare à lancer une attaque massive contre les forces du GNA et de l'Armée turque. Le ministère turc des Affaires étrangères a répondu que si l'un des intérêts turcs était attaqué, Ankara considérera tous les sites de l'ANL, comme des cibles légitimes.

Depuis le début de 2020, la bataille pour le nord-ouest libyen s'intensifie. Tant l'ANL que le GNA contracte des offensives à grande échelle. Mais il semble que l’appui turc au GNA, fait en sorte qu ce dernier obtient maintenant quelques gains.

D'ailleurs la Turquie continue d'amener des milliers de mercenaires du nord de la Syrie vers la Libye, par le biais d’un soutien financier qatari.

La Turquie et le Qatar, eux même soutenus par les "Frères Musulmans", soutiennent le GNA (pro-Frères Musulmans). Du côté de l'ANL, il y a l'Égypte, la France, la Russie, l'Arabie Saoudite et les Émirats Arabes Unis. L'Algérie commence à s'inquiéter à cause des islamistes soutenus par la Turquie.

Même si la Turquie a porté des coups sévères à l'ANL, la partie est loin d'être gagnée. Son point fort est l'aviation (drones et avions).

Pendant ce temps, le représentant permanent d'Israël auprès des Nations Unies accuse l'Iran d'avoir envoyé des armes avancées à l'ANL, sans pour autant en préciser la nature.

Sources : AFP; Al Masdar News; Anatolie; Bloomberg News; Jerusalem Post; Sky News; Sputnik Arabic; Volcano Anger.

3fffd771455357ced00ee7db5762e3e5 565

                                      Tripoli

États-Unis - Iran - Venezuela

1042254189 0 52 2001 1134 1000x541 80 0 0 f9b516037a6b86cc70e7cf029b8fd1e9

L'Iran envoie 5 pétroliers iraniens au Venezuela. Lorsqu'ils entreront dans la zone économique du Venezuela, ils seront escortés par des navires et des avions des Forces armées vénézuéliennes. Les 2 pays se tiennent à la formule de troc "essence contre or".

Les États-Unis ont envoyé aux Caraïbes 4 navires de guerre, accompagnés d'un avion de patrouille maritime de lutte anti-sous-marine. Ils attendent les tankers iraniens, dont le premier navire devrait arrivé le 22 mai.

De son côté, l'amiral Craig Faller, qui dirige le commandement sud des États-Unis dans les Caraïbes, a déclaré que les États-Unis suivaient avec inquiétude les actions en Iran concernant le Venezuela, bien qu'il ait refusé de s'exprimer sur les pétroliers.

L'Iran a averti le secrétaire général de l'ONU et l'ambassadeur suisse qui représente les intérêts des États-Unis en Iran, qu'il n'hésiterait pas un seul instant à répondre militairement et sans préavis au moindre agissement anti-iranien en Atlantique. Il est fort possible que les Iraniens agiraient dans les eaux du golfe Persique, si les Etats-Unis tentaient quelque chose contre les tankers iraniens.

Selon un analyste iranien, des centaines de navires américains circulent chaque jour dans le golfe Persique, la mer d’Oman et l’Océan indien. Donc, les Américains savent bien que s’ils arraisonnent un, voire cinq navires iraniens; les Iraniens pourront arraisonner des vaisseaux américains et déclencher par le fait même une guerre économique contre les États-Unis et que par conséquent aucun navire américain n’osera plus se déplacer dans cette région.

L’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", dont la petite taille et leur signature acoustique les rendent particulièrement difficiles à être détectés et à suivre. Les sous-marins "Ghadir" reposent sur le fond sablonneux, au fond du golfe Persique peu profond et attendent qu'une cible arrive.

L'incursion mercenaire sur les plages du Venezuela du 3 mai dernier, qui avait pour but de fomenter un coup d'état, s'est soldée par 8 morts et 60 arrestations, dont 2 Américains. L'opposition en sort plus divisée que jamais et le président Maduro renforcé. L'opposant Juan Guaido s'en trouve fragilisé.

Le Venezuela possède les plus grandes réserves de pétrole au monde. Entre 2004 et 2015, il a engrangé 750 milliards de dollars grâce à ses exportations de pétrole. Les États-Unis ont mis en place un embargo sur le pétrole vénézuélien, qui interdit à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole du Venezuela et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain pour se fournir en pétrole vénézuélien.

Le Venezuela ne peut donc plus envoyer son brut aux États-Unis pour le faire raffiner et il lui est beaucoup plus compliqué d’importer des produits destinés au raffinage, qui venaient auparavant du marché américain.

À suivre...

Sources: Al Masdar News; Emad Abshenas, analyste iranien; Connaissance des énergies; Journal de Montréal; Le Monde; Press TV.

Prochain affrontement USA-Iran : en Atlantique...

1025756839 0 0 3555 1919 1000x541 80 0 0 5b5edf85a3bffdc1708861a8fea311d0

Cinq bateaux-citernes iraniens sont entrés en océan Atlantique se dirigeant vers le Venezuela, pour lui livrer de l'essence. Les 2 pays se tiennent à la formule de troc "essence contre or".

Les États-Unis ont envoyé aux Caraïbes 4 navires de guerre, un navire de combat littoral et 3 destroyers, dont au moins un avec des missiles Tomahawks et un autre avec hélicoptères. Ils sont accompagnés d'un avion de patrouille maritime de lutte anti-sous-marine. Ils attendent les tankers iraniens, dont le premier navire devrait arrivé le 22 mai.

L'Iran a averti le secrétaire général de l'ONU et l'ambassadeur suisse qui représente les intérêts des États-Unis en Iran, qu'il n'hésiterait pas un seul instant à répondre militairement et sans préavis au moindre agissement anti-iranien en Atlantique. Il est fort possible que les Iraniens agiraient dans les eaux du golfe Persique, si les Etats-Unis tentaient quelque chose contre les tankers iraniens.

"The National Interest" conseille aux stratèges du Pentagone d'être prudents avant d'entreprendre une quelconque démarche dans le sens d'une escalade avec l'Iran, car l'Iran poursuit une doctrine militaire dissuasive fondée sur un vaste arsenal de missiles balistiques et une guerre navale asymétrique.

En effet, l’Iran possède des sous-marins de classe "Ghadir", dont la petite taille et leur signature acoustique les rendent particulièrement difficiles à être détectés et à suivre. Ils tirent des torpilles et posent des mines. Ils transportent également des forces spéciales en territoire ennemi.

Les experts disent : Le sous-marin le plus silencieux du monde est celui qui repose sur un fond sablonneux. C'est ainsi que les Iraniens utilisent le "Ghadir". Il repose sur le fond sablonneux, au fond du golfe Persique peu profond et attend qu'une cible arrive. 

Il semble que ce soit un cauchemar pour les Américains... Ils veulent empêcher la livraison iranienne de pétrole au Venezuela, mais ne veulent pas d'acrochage militaire avec l'Iran...  

Sources : Al-Masdar News; The Associated Press; Libération; The National Interest; La Patilla; Press TV; Tanker Trackers; Washington Post.

Syrie : Avril a été calme, mai est un peu plus turbulent

Damascus dama syrie 1

La grande Mosquée des Omeyyades à Damas

L'Armée syrienne ayant subie une attaque meurtrière la semaine dernière, continue son offensive sur le groupe "Hurras Al-Deen", auteur de l'attaque. Le tout se passe dans le nord de la plaine d'Al-Ghaab. L'armée syrienne utilise ses plates-formes de missiles. Elle est aussi impliquée dans des affrontements sur la ligne de front du sud d'Idlib, dans la région de Jabal Al-Zawiya.

Depuis le début du mois de mai, le nord-ouest syrien connaît une augmentation des combats, après que le mois d'avril ait été relativement calme à Idlib, Lattaquié, Hama et Alep.

Malgré tout, la Turquie et la Russie maintiennent que le cessez-le-feu dans le nord-ouest syrien est respecté par les deux parties.

Pour la première fois depuis avril, un Boeing P-8A Poseidon de l'Armée américaine, décollant de la base aérienne italienne Sigonella, a été repéré au large de la côte ouest de la Syrie, alors qu'il s'approchait de la plus grande base des forces armées russes en Syrie, la base aérienne de Hmeimim.

Le mois dernier, l'armée russe avait déployé ses jets Su-35 pour intercepter l'avion américain, qui s'approchait de la base. Il semble que cette fois-ci, l'armée de l'air russe n'a pas crut nécessaire de se déplacer vers l'avion américain.

Une semaine après que l'Armée israélienne aie mentionnée que l'armée iranienne et ses paramilitaires avaient commencé à se retirer de Syrie, l'adjoint spécial du président du Parlement iranien pour les affaires internationales, a révélé que les forces iraniennes n'avaient pas été retirées de Syrie.

Le délai pour payer les arriérés au gouvernement, que doit l'entreprise SyriaTel, propriété du cousin de Bachar Al Assad, a expiré. L'Autorité syrienne souligne qu'elle prendra toutes les mesures juridiques possibles pour récupérer l'argent que l'entreprise doit au gouvernement.

Les deux sociétés de téléphonie mobile du pays, Syriatel et MTN Syrie devaient payer à la fin du mois dernier, 233 milliards de livres syriennes pour rééquilibrer leur licence. La deuxième société a annoncé son engagement de payer, pendant que la première choisissait de poster des vidéos de son président, Rami Makhlouf, exigeant que le Président intervienne. Puis proposant que l'argent soit dépensé pour les pauvres, avant d'annoncer que les services de sécurité ont arrêté des cadres de son entreprise, demandant un délai de payement.

Le ministère syrien des Finances a procédé à une saisie préventive des biens meubles et immeubles appartenant à l'homme d'affaires Rami Makhlouf, ainsi que des biens de sa femme et de ses enfants.

Sources : Al-Alam TV; Al masdar news; PlaneRadar.

Course très serrée à la chefferie du Parti Conservateur

Mackay otoole

À la course à la chefferie du Parti Conservateur du Canada (PCC), contrairement à ce que nous annonçaient nos illustres journalistes, Peter MacKai ne sera pas élu par couronnement. En effet, un sondage "Mainstreet" mené auprès des membres du PCC, indique une véritable course à la chefferie. Non seulement le député ontarien O’Toole talonne-t-il MacKai, mais il y a une forte possibilité qu'O'toole gagne au 3e tour.

Premier tour

MacKay 40%

O'tool   34%

Indécis 13%

Lewis     9%

Sloan     5%

Les premiers candidats éliminés seront sans doute Sloan et Lewis, deux candidats de la branche conservatrice, Peter MacKay, progressiste-conservateur, devra convaincre cette aile ultraconservatrice de le soutenir. Il s’agit d’un défi de taille.

Erin O’Toole récolterait 40 % des 2e choix des électeurs de Lewis et Sloan, MacKay, n’en obtiendrait que 13 %.

En somme, ces chiffres nous indiquent que la course à la direction du Parti conservateur pourrait une fois de plus se terminer avec un vote très serré au dernier tour de scrutin.

Le sondage a été mené le 11 mai pour le compte d’iPolitics auprès de 6 624 membres du Parti conservateur du Canada par appels automatisés.

Mackay est rassuré par le fait que généralement les indécis votent en majorité pour le candidat qui mène, plus que pour le second. Pour ma part, je considère que MacKai devrait l'emporter par un vote serré. Ce qui rentrerait dans les plans de la direction progressiste-conservateur du PCC.

C'est avec MacKay que le PCC a de bonnes chances de vaincre le parti Libéral de M. Trudeau aux prochaines élections et non avec O'toole, trop conservateur et pas assez progressiste.

L'influence des journalistes diminuent

Figure 17 les medias vecteurs d une image negative et stereotypee des musulmans mythe ou realite1

Un dessin satirique de l’américain Donald Addis illustrant le pouvoir des médias sur l’esprit des spectateurs

Le taux de satisfaction à l’égard de la gestion de la crise par le premier ministre François Legault a grimpé jusqu’à 99 % dans les jours suivants le début de la lutte contre la covid-19, selon un sondage commandé par le ministère du Conseil exécutif.

Selon Léger, la proportion des Québécois satisfaits des mesures déployées par le gouvernement pour combattre la pandémie est passée de 94 % à 77 % du 23 mars au 11 mai.

La mise à jour de la tragédie du CHSLD privé Herron le 11 avril dernier, a été le point de bascule. « Il y a eu un avant et un après Herron », souligne un membre de la garde rapprochée de M. Legault au Devoir.

Images 1 3On peut aussi souligner le travail abject des journalistes, qui dans un temps de crise nationale s’obstine à dénigrer les décisions du gouvernement québécois, faisant fi des décisions souvent absurdes du gouvernement fédéral (inaction, retard de la fermeture de l’aéroport international, de la fermeture de la frontière. Le chemin Roxham transféré à la frontière normale. Les plans d’aide monétaire du fédéral viennent souvent contrecarrer les plans de lutte du Québec et j’en passe. Les journalistes ne s’acharnent pas sur le fédéral.

Legault passe de 99% à 77%. C’est quand même un excellent score. Le dénigrement des journalistes a eu son effet certes, mais il faut bien le dire, pas aussi réussi que prévu. 77%, c’est beaucoup plus que le pourcentage de votes que la CAQ a obtenu aux dernières élections. On peut facilement conclure que la très grande majorité de la population est toujours satisfaite.

Dieu merci ! Les médias traditionnels n’influencent plus autant qu’avant. On le note aussi avec la pseudo-crise que les journalistes ont créé autour de la laïcité. Ils font beaucoup de bruit, mais le résultat n’est plus aussi probant qu’auparavant. La population a une tête sur les épaules.

16 mai 1770, Marie-Antoinette marie Louis XVI

D6face7bb2474471c2e4518833812ef2

Le 16 mai 1770, Marie-Antoinette 14 ans, archiduchesse d’Autriche, épouse Louis-Auguste 15 ans, duc de Berry, dauphin de France et futur roi Louis XVI. Le mariage a lieu à Versailles devant plus de 5.000 convives. Ils monteront sur le trône quatre ans plus tard.

Marie-Antoinette est la quinzième enfant de l'impératrice Marie-Thérèse des Habsbourg, archiduchesse d'Autriche, « roi » de Hongriereine de Bohême et de Croatie, etc.. Surnommée La Grande, elle est considérée comme souveraine de facto du Saint-Empire, qu'elle gouverne officieusement jusqu'à la mort de son mari l’empereur François Ier, puis en corégence avec son fils jusqu'à sa propre mort. Elle est l'un des plus grands monarques de son époque. Louis XVI est le petit-fils du roi de France Louis XV.

Après trois siècles de rivalités, la France et l’Autriche s'allient. Cette union voulait contrer l'influence anglaise après la guerre de Sept ans. Louis XV se réjouit d'une alliance matrimoniale qui réconcilie la France et l'Autriche, permettant ainsi de contenir l'agressivité croissante de la Prusse et la puissance montante de l'Angleterre.

Les festivités commencent le 16 mai à Versailles. Vêtu de l’habit d’or et de diamant du Saint-Esprit, le dauphin prend la main de Marie-Antoinette. Suivi du roi et des princes du sang, le jeune couple sourire aux lèvres, traverse le Grand Appartement rempli de monde. Dans la chapelle, Louis Auguste et Marie-Antoinette avancent main dans la main vers l’autel, où officie l’archevêque de Reims. Ému, le dauphin passe l’anneau au frêle doigt de son épouse, tout à fait sereine.  

Le jeune couple assiste ensuite à la réception des ambassadeurs avant de se rendre dans la galerie des Glaces, illuminée. La journée s’achève par un somptueux festin, plus de 20 couverts servis dans le nouvel Opéra royal de Versailles dont c’est l’inauguration.

Vient enfin le rituel de la cérémonie du coucher : les jeunes mariés sont conduits dans la chambre nuptiale. La couche est bénie par l’archevêque de Reims. Le roi passe sa chemise de nuit au dauphin et la duchesse de Chartres à la Dauphine. Ils vont au lit en présence de toute la Cour afin de montrer qu’ils partagent bien le même lit. Juste avant que les rideaux du baldaquin retombent, Louis XV donne quelques conseils à son petit-fils. L’assistance se retire. Le jeune marié souhaite une bonne nuit à son épouse, se retourne et se met à ronfler.

755b9fa3b082a107e195e873dd8552c0Le lendemain, il inscrit dans son journal intime : "Rien". Ce sont deux maladroits de 14 et 15 ans. L’impératrice Marie-Thérèse avait conseillé à sa fille : "sans trop d’empressement pour les caresses et cajoles ". Le mariage sera consommé sept ans plus tard.

Les festivités se poursuivent jusqu’au 30 mai : Feu d'artifice au-dessus des jardins de Versailles, tragédie lyrique de Lully, représentation d'Athalie de Racine, bal masqué avec 6 000 participants. Puis le 30 mai, on clôture le tout à Paris, un immense feu d’artifice pour le peuple sur la place de la Concorde, alors place Louis XV. Trois à quatre cent mille personnes s’y présentent, les 2/3 de Paris, une vraie marée humaine.

Ça brille, ça scintille, ça éclate dans le ciel de Paris jusqu'au bouquet final… Puis une fumée s'élève du temple provisoire d’où part le feu d’artifice. Une fusée défectueuse y a mis le feu. Des milliers de badauds sont attirés par l'incendie. Les pompiers peinent à se frayer un chemin… La peur gagne les esprits… Les cris se mêlent aux hurlements… Au total, trois-cents personnes décèdent. La désolation règne ! Paris est sonnée ! Marie-Antoinette, qui était en route pour se joindre à la fête, retourne en larmes à Versailles.

Au palais, plus personne ne songe à faire la fête… Le dauphin se sent responsable. Il envoie les 6 000 livres que son grand-père le roi lui octroie chaque mois au Lieutenant-Général de Police, avec une note écrite de sa main, : « J’ai appris le malheur arrivé à mon occasion ; j’en suis pénétré. On m’a apporté ce que le roi m’envoie tous les mois pour mes menus plaisirs ; je ne peux disposer que de cela, je vous l’envoie ; secourez les plus malheureux » signé : Louis-Auguste. La dauphine également dévastée, suit son exemple.

Funeste présage d’un règne tragique ! Vingt ans plus tard sur cette même place, la révolution gronde : Décapitation du couple.

Le couple royal fut marqué par une relation distante, voire chaste, entre deux personnalités distinctes. Marie-Antoinette va de plus en plus s'isoler avec ses amis et courtisans dans son refuge du Petit Trianon, tandis que Louis XVI aime passer du temps à chasser plusieurs fois par semaine. Malgré une descendance de quatre enfants, il faudra attendre la Révolution de 1789 pour que le couple se découvre une réelle complicité dans l'adversité, ainsi qu'une même conception du pouvoir et de leur autorité de caractère divin. Un couple uni durant la Révolution.

Sources : Hérodote.net; Château de Versailles; Point de vue.

E5c7f54c72 41555 anonyme la famille royale

14 mai 2012 : Démission de la ministre de l'Éducation

I000074vza5x12s4

Le 14 mai 2012 - Totalement dépassée par le mouvement de la grève étudiante, la ministre de l'Éducation Line Beauchamp démissionne et est remplacée par Michelle Courchesne.

Du 13 février au 7 septembre 2012, la grève étudiante générale illimitée, communément appelé "le printemps érable", fut la plus longue et la plus imposante de toute l'histoire du Québec. Elle était la réponse des étudiants à l'augmentation projetée des droits de scolarité universitaire du gouvernement libéral de Jean Charest. Elle impliqua le 4 septembre 2012, la défaite des libéraux et l'élection du gouvernement péquiste de Pauline Marois, qui annulera par décret la hausse des frais de scolarité entraînant de facto la cessation du conflit.

Le Québec est donc toujours fier d'être l'endroit en Amérique, où les frais universitaires sont les moins élevés, donnant une meilleure accessibilité à l'université qu'ailleurs.

310x190 manifestation etudiants 22 juin montreal contre hausse frais scolarite

Syrie: Le clan Assad a le dessus sur le clan Makhlouf

1232 01

Makhlouf et Assad 

Pour la première fois, un conflit éclate sur la place publique entre l'homme le plus puissant de Syrie et son alter ego économique. Ce pourrait être l’une des prémices de la reconstruction de la Syrie d’après-guerre.

En effet, la tension monte entre Rami Makhlouf, l'homme le plus riche de Syrie et le président Bachar al-Assad. La pression s'accroît pour marginaliser Makhlouf, qui contrôle 60 % de l'économie, une fortune estimée à près de 10 milliards d’euros. Il est le pilier financier du gouvernement et cousin maternel du président. Son empire s'étend des télécommunications au commerce de détail, en passant par les hydrocarbures, l'électricité, les banques, les assurances, le transport aérien...

Makhlouf révèle ses désaccords sur Facebook. Il y affirme que le Trésor public lui réclame 178 millions $ impayés. Il y plaide un rééchelonnement de sa dette, arguant la survie d'une de ses entreprises principales Syriatel, premier opérateur de téléphonie mobile en Syrie et fleuron de l'économie nationale. Il y affirme que les services de sécurité ont arrêté plusieurs dirigeants de ses entreprises. On le voit implorer le Président de ne pas lui extorquer l’intégralité de sa fortune au nom de la lutte anticorruption.

Sa brouille avec le pouvoir éclate à l'été 2019, lorsque les autorités prennent le contrôle de son organisation caritative. Il semblerait que Makhlouf ait à un moment refusé de payer, après avoir longtemps financé l'effort de guerre. Il a financé les "Forces du Tigre", l'élite de l'armée syrienne. A même indemnisé les familles des soldats de l’armée tués au combat. Après son refus de payer, les "Forces du Tigre" deviennent la 25e division.

Grâce à ses sociétés écran, il était un des rares capables de détourner les sanctions américaine et européenne en faisant rentrer en Syrie des bateaux plein de marchandises.

Rami mahlof 1En décembre dernier, le gouvernement gèle les avoirs de plusieurs hommes d'affaires pour évasion fiscale et enrichissement illégal, Makhlouf y tient la première place.

Certains médias évoquent les rivalités familiales impliquant la première dame, qui chercherait à garantir l'avenir de son fils, en éloignant la famille Makhlouf. La femme de Bachar préside la commission de lutte contre le blanchiment d’argent.

Makhlouf a connu une ascension fulgurante quand Bachar al-Assad a pris la succession de son père Hafez en 2000. il est devenu lors de la libéralisation économique, l’homme le plus riche de Syrie et aurait été l’œil de Moscou dans le secteur économique.

D'ailleurs des articles sont parus dans les médias russes par la "Federal News Agency", dirigée par l’homme d’affaires russe Prigojine, proche du président Poutine, affirmant que Bachar al-Assad contrôlerait faiblement la situation sur le terrain et que les intérêts économiques russes en Syrie ne seraient pas assez pris en ligne de compte par le pouvoir syrien. Comprendre : le clan Makhlouf est maltraité. La Federal News Agency a par la suite retiré ces articles, affirmant que son site avait été piraté.

M. Aksenenok ancien ambassadeur russe en Syrie, a soutenu que le manque de flexibilité du gouvernement syrien et son désir de remporter une victoire militaire à tout prix, causait des problèmes énormes à la Syrie.

En fait, Makhlouf, ses frères et son fils sont à l'origine de ces attaques et de la divulgation du scandale monétaire de la société Takamol appartenant à un cousin de la femme d'Assad. Le ministre syrien du Commerce a dû enlever le contrat de cartes à puce à Takamol et le donner à une société d'état. Takamol soutirait un profit éhonté du système de cartes à puce. Par la suite Assad limoge le ministre. 

Puis la femme du président met la main sur les investissements de Rami Makhlouf dans la Bustan Charitable Society et impose la tutelle sur Syriatel appartenant à Makhlouf et ce pour un problème douanier, qui a contraint Makhlouf à payer pour être remis en liberté.

Le clan Makhlouf a riposté en divulguant sur des médias russes l’achat d’un tableau de 30 millions de dollars par le président syrien à la Première dame du pays.

Aujourd'hui, Makhlouf essayerait de faire sortir son argent de Syrie et même si plusieurs médias arabes affirment qu'il est réfugié aux Émirats arabes unis, le magnat syrien serait toujours dans l'un de ses domiciles en Syrie. En fait, 8 hommes d'affaires contrôlent la Syrie. Makhlouf est le plus important et le seul alaouite, les autres sont sunnites.

Le Président Assad n'a jamais pris la parole en public au sujet de son cousin.

Sources : AFP; France 24; Le Point; Fabrice Balanche; Middle East Eye; Observatoire syrien des droits de l'Homme; L'orient le Jour; Sputnik; The Syria Report.

David hockney 1102 2

Splash du peintre britanique David Hockney vendu 30 millions $, lors d'une vente aux enchères à Londres par un acheteur représentant le président Bachar al-Assad.

13 mai 68, une manifestation monstre traverse Paris

468px mai68 etudiants ouvriers

Le 13 mai 1968, une immense manifestation composée de 500 000 étudiants, grévistes ouvriers et employés venus de toute la France, traverse Paris. La France manifeste dans la rue contre de Gaulle. Les salariés se joignent aux étudiants. Les uns et les autres dénoncent la société de consommation, le culte de la croissance économique et le chômage inhérent au régime capitaliste (200 000 chômeurs enregistrés).

Conséquences du mouvement de mai 68 : Augmentation de 35 % du SMIG (salaire minimum) et de 10 % des salaires. Il ouvre la voie aux nouvelles formes de mobilisation des années 1970, telles que l'autogestion, l'écologie politique, les mouvements féministes, le "retour à la terre", les luttes de libération en Corse, au Pays Basque, en Bretagne, en Alsace et aussi du nationalisme occitan.

Au-delà du Mouvement autonome, qui est l'héritier plus ou moins direct des émeutes de 1968, l'événement a eu un impact considérable sur le plan social et culturel, en étant à l'origine de nombreux acquis sociaux. Le mouvement se prolongera dans de nombreux pays, y compris au Québec.

12 mai 1933 naît le "New Deal"

Signing of the social security act

Photo : Le 14 août 1935 Franklin D. Roosevelt dans le cadre du New Deal, signe le "Social Security Act" (la sécurité sociale, qui n'existait pas auparavant). Cette sécurité sociale visait à atténuer les effets de la pauvreté chez les seniors, les chômeurs, les veuves et les enfants privés de leur père. Elle fait rouler l'argent et participe ainsi à la création d'emplois. 

Le 12 mai 1933 naît le "New Deal". Pour effectuer le rétablissement de l'économie face à la dépression, le président Roosevelt lance un programme économique colossal et hors du commun, une série de travaux publics, de programmes, de réformes financières et de nouveaux règlements, qu'on nomme le "New Deal".

Il apporte ainsi un soutien aux agriculteurs, aux chômeurs, aux jeunes et aux seniors. Le New Deal comprend de nouvelles contraintes et sauvegardes pour le secteur bancaire et des efforts pour regonfler l'économie. Les programmes du New Deal comprenaient à la fois des lois adoptées par le Congrès, ainsi que des décrets présidentiels exécutifs.

Les programmes se sont concentrés sur ce que les historiens appellent les "3 R": soulagement pour les chômeurs et les pauvres, la reprise de l'économie à des niveaux normaux et la réforme du système financier pour éviter une dépression récurrente.

Les travaux publics, la sécurité sociale et l'assurance chômage deviennent la base du programme pour relancer l'économie et l’empêcher de s'effondrer à nouveau. Il faut que l'argent roule dans la population et non dans les banques pour que l'économie soit fleurissante. Les autres pays suivront cet exemple pour relancer leur économie.

 

L'armée syrienne revient en force sur la plaine d'Al-Ghaab

Sahl el ghab 1

Sur la plaine d'Al-Ghaab dans le gouvernorat d'Idlib, après avoir perdu une trentaine de soldats, l'armée syrienne envoyant des renforts, a repris au cours des dernières 48 heures, les villes de Joureen et Al-Tanjara ainsi que d'autres villages, au Parti Islamique du Turkestan et au groupe Hurras Al-Deen, lié à Al-Qaïda et ce sans l'aide de l'aviation militaire russe.

Al ghab plains offensive 04 16 e1460972412262