Syrie : La guerre et la désinformation

 

A

Nous assistons à une guerre de désinformation et de propagande entre d'une part, les États-Unis, la France, la Turquie, l'Arabie saoudite, l'Occident et d'autre part, le clan Assad, Hezbollah, Iran, Russie, auquel se greffe parfois la Chine. 

L'Occident décrit les bombardements russes come ayant fait des morts chez les civiles. Ce sont de gros méchants. Quoi que Moscou fasse, ce n'est jamais bon. Ils auraient même bombardé les rebelles modérés. Ces rebelles modérés, ce sont tout simplement al Nosra, filiale d'al Quaïda. 

Selon le média i24news :

« Quatre avions de combat russes ont visé des bases de Jaich al-Fatah (« l’Armée de la conquête ») à Jisr al-Choughour et à Jabal al-Jawiya (dans la province d’Idleb) et ont frappé aussi des positions de groupes armés, des bases et des dépôts d’armes à Hawach dans la province de Hama », a indiqué cette source. « L’Armée de la conquête » regroupe notamment le Front Al-Nosra, branche syrienne d’Al-Qaïda, et des groupes islamistes comme Ahrar al-Cham. »

Cette fois, c'est poussé trop loin. La crédibilité des gouvernements occidentaux en prend pour son rhume, d'après tous ceux qui suivent ce conflit de près. C'est à se demander si les bombardements de l'aviation d'Assad ont fait autant de morts chez les civiles qu'ils le disent.

Les Russes ont raison. Assad ne doit pas partir maintenant. Cela créerait une instabilité politique et militaire babylonienne exactement comme ce qui se passe en Irak et en Libye après les morts d'Hussein et de Kadafhi. Ce n'est pas compliqué à comprendre ça, M. Hollande.

Une fois la stabilité politique et militaire acquise, il faudra des élections avec l'opposition acceptable, ce que prône les Russes. Cette opposition acceptable devra toutefois avoir un chef crédible, honnête et charismatique. Il n'existe pas présentement. Ce chef devra vaincre M. Assad en pleine élection libre supervisée par la communauté internationale.

Sortant d'une guerre qui a fait plus de 250 000 morts et qui aura détruit le pays, je pense que M. Assad comprendra rapidement qu'il devra céder sa place à quelqu'un d'autre si ce quelqu'un d'autre gagne les élections. Le problème c'est que ce quelqu'un d'autre n'existe pas encore.

Les Occidentaux sont les meilleurs en fait de désinformation mais pour ce qui est de travailler le terrain, ce sont les Russes les meilleurs.

Et une guerre, ça se gagne sur le terrain.

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site