Syrie : Les lignes rouges des Titans

Redlines d12 8

Une guerre de lignes rouges, de plus en plus de lignes rouges, la dernière en vue, celle tracée par la Russie.

En effet, en réponse à l'attaque contre une base aérienne syrienne, Moscou suspend le mémorandum russo-américain sur la prévention des incidents et la garantie de la sécurité des vols en cours d'opération en Syrie. Cette communication entre les armées russe et américaine permettaient d'éviter les erreurs tragiques.

Les missiles sol-air russes n'ont pas été utilisés contre les frappes américaines; parce que la Russie agissait dans le cadre de ce mémorandum. Elle devait respecter sa signature. La sortie du mémorandum lui permettra de réagir opportunément à d'éventuelles menaces américaines. 

Si le gaz sarin n'est pas réutilisé, il ne devrait pas y avoir d'autres opérations. La ligne rouge est maintenant tracée par Washington et on peut croire que les Américains respecteront leur parole. Cependant, nous ne sommes pas certains si le gaz sarin a été bombardé par les Syriens ou s'il était dans l'entrepôt d'armes d'al Quaïda. Les deux propositions se valent.

Une ligne rouge est également tracée aujourd'hui par Moscou. En quittant le mémorandum, les Russes envoient un message clair aux Américains, advenant une nouvelle opération du genre, il est possible que la Russie rétorque.  

C'est quand même la première et la deuxième armée du monde qui se dressent des lignes rouges à ne pas franchir.

De plus en plus de lignes rouges sont tracées. Les Syriens ont tracé une ligne rouge à Israël. La prochaine fois que Tel-Aviv envoie des chasseurs en Syrie, pour chaque chasseur Damas enverra un Scud sur Israël, sur une base militaire si Israël a tué des soldats, sur le port d'Haïfa, si les Israéliens ont tué des civiles syriens. Les missiles Arrow israéliens devrait intercepter la majorité des Scuds mais un ou deux qui passent, c'est suffisant comme effet dissuasif ou pour rentrer en guerre totale ou partielle. 

La Turquie s'est fait sortir de la guerre puisqu'il lui était impossible de progresser, faisant face aux armées syrienne, russe, kurde et américaine. C'était la deuxième armée de l'OTAN qui faisait face à la première et la deuxième armée du monde.

Il est possible qu'un jour, une armée franchisse la ligne rouge. Soit, ça s'arrête là, soit elle rentre en guerre partielle ou totale.

 

 

 

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site