Moscou et Washington : La course vers l'est syrien

Syrie premieres frappes aeriennes 42030 hd

La course vers l’Est semble donc déjà engagée. Les Russes s’installent à Qamishli, les Américains à Hassaké.
 

Selon une source militaire syrienne fiable et l'Observatoire syrien des droits de l'Homme, proche de l’opposition et fiable également, les forces américaines aménageraient une base militaire aérienne dans le Nord-Est de la Syrie. Quelques dizaines de conseillers militaires américains y participent avec l'aide d'Unités de protection du peuple kurde (YPG). La piste d'atterrissage de l'aéroport de Rmeilane a été élargie.  

Par contre, Washington dément toute prise de contrôle de base aérienne Syrienne, tout en affirmant chercher tous les moyens possibles pour améliorer le soutien logistique aux forces engagées dans le pays contre l'EI. Le porte-parole des Forces Démocratiques Syriennes, (coalition militaire arabo-kurde soutenue par les États-Unis), dément également ces affirmations. 

Selon l'AFP, Les forces spéciales et les conseillers américains utilisent cet aéroport comme base depuis laquelle les hélicoptères rejoignent les zones de combats.

Les mêmes sources affirment que la Russie étudie la possibilité d’élargir son déploiement militaire dans les régions d’Alep et de Qamishli, à l’extrême Nord-Est du pays. Une quinzaine d’officiers, d’ingénieurs et de techniciens russes ont visité l’aéroport de Koueirès, à l’Est d’Alep, pour étudier son réaménagement en aéroport militaire. L’OSDH  ajoute que les Russes s’apprêtent aussi à utiliser l’aéroport de Qamishli non loin de la frontière turque. 

La chaîne de télévision panarabe al-Mayadeen et le quotidien libanais as-Safir font état de réunions entre officiers russes et responsables kurdes syriens, afin d’établir entre eux une coopération politique et militaire, au grand dam des États-Unis et de la Turquie. 

La course vers l’Est semble donc déjà engagée. Les Russes s’installent à Qamishli, les Américains à Hassaké.

De son côté, le vice-Président américain, Joe Biden affirme que les États-Unis et la Turquie sont prêts à une solution militaire si un accord s’avérait impossible. Comprendre, les Américains et les Turcs veulent accentuer leur soutien aux forces arabes sunnites dans le but de renverser al-Assad.

À noter la persistance d'une rumeur, à l'effet que les Américains s'engageraient éventuellement au sol. Cette rumeur semble assez sérieuse puisque le gouvernement syrien les en a mis en garde.

Etats unis russie
Sources:

L'Orient le Jour : Syrie: les forces américaines installent une base militaire dans le nord-est (source sécuritaire), AFP, 23/01/16

RFI : La course vers l’est syrien serait engagée entre Moscou et Washington, Paul Khalifeh, 23/01/16

Cybercom.fr : Le vice-Président américain, Joe Biden, se dit « prêt » à une solution militaire, en Syrie, 23/01/16

Algérie 1 : La Syrie met Washington en garde contre l’envoi de troupes au sol, 23/01/16

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site