Homs

 

Images 10

La ville de Homs, à la pointe de la rébellion, était surnommée : La capitale de la révolution.

Assiégés depuis trois ans, 2.000 rebelles et leurs familles, issus de groupes armés islamistes dont al-Nosra, ont évacué Waer, dernière place forte de la rébellion à Homs. Ils seront acheminés vers Idleb, dans le nord-ouest du pays, tenue par l'Armée de la Conquête, (Front al-Nosra et plusieurs groupes islamistes).

C'est la police - et non l'armée - qui sera en charge de la sécurité de Waer après le départ des rebelles.

L'Observatoire syrien des droits de l'homme  confirme que cette évacuation est le fruit d’un accord de paix conclu localement entre les insurgés et les autorités de Damas, sous l’égide de l’ONU.

Homs espère redevenir le centre économique qu’elle était avant la guerre, il y a quatre ans. C’est ici qu’avait débutée en 2011 la lutte armée contre le régime. La ville, qui a subi d’intenses bombardements, est en partie détruite.

Telechargement 3 2

Sources :

France 24 : Les rebelles syriens quittent Homs après un accord avec le régime, 09/12/15

Yahoo! Actualités : Syrie : l’espoir d’une paix durable à Homs, 09/12/15

 

site web internet blog html site

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (2)

1. rousseau-philippe (site web) 18/12/2015

Ce n'est pas le début d'un règlement, ni un infléchissement d'Assad. À première vue, on pourrait le penser mais ce n'est qu'une façon locale de régler un problème local. D'ailleurs ça c'est déjà produit ailleurs en Syrie, dans le passé.

2. Garnier Jean-François 17/12/2015

Bonsoir, ce retrait sous l'égide de l'ONU signifie t-il le début d'un règlement de la crise Syrienne ? Du moins traduit-il un infléchissement d'Assad ?

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site