Face à l'EI, la stratégie occidentale est boiteuse

 

ParisLe président de la France emploie des termes plus forts que la réalité. Il dit fermer les frontières. C'est faux. Il n'a jamais fermé les frontières. La sécurité y a été accrue mais les gens continuent d'entrer et de sortir du pays. Il dit que la France est en guerre. C'est faux. Quand un pays est en guerre, il mobilise toutes ses forces militaires pour détruire totalement son agresseur. Ce qu'il ne fait pas. Il mobilise une partie seulement de ses forces armées contre Daech. Il a bombardé Raqua certes. Ce fut une riposte, point à la ligne.

Le Charles de Gaule rejoint la Syrie. La décision était déjà prise avant l'attaque de l'EI sur Paris. Cette attaque était d'ailleurs la riposte de l'État islamique à la décision française d'envoyer son porte-avions en Syrie, sachant fort bien que la France ne peut pas réagir plus fortement du point de vue militaire. 

L'article 5 de l'OTAN, (l'article dit Dartagnan : un pour tous, tous pour un) sera-t-il demander par la France? À savoir, la France a été attaquée, la France entre réellement en guerre contre l'EI et demande à ses alliés de l'OTAN d'en faire autant? 

G20Le G-20 se réunie en Turquie. Une farce ! Tous les gens savent que les djihadistes étrangers qui rejoignent les rangs de l'État islamique passent par la Turquie, pays dont sa frontière avec la Syrie est une passoire. Ce même pays, la Turquie, a même empêché les Kurdes turcs d'aider les Kurdes de Kobané contre l'EI. L'Arabie saoudite qui finance l'EI, est présente.

Ce sont des exemples flagrants qui démontrent clairement que non seulement l'Occident n'a pas de stratégie commune contre Daech mais que sa stratégie n'est pas claire.

Par contre l'État islamique, tout en étant totalement et sans contredit arrièré du point de vue social et religieux, démontre une stratégie militaire intelligente et cohérente. Il rétorque à la Russie en descendant un de ses avions civils au-dessus du Sinaï. La Russie n'est pas en ce moment, en position d'augmenter sa pression sur l'EI, sa priorité étant le maintien et la progression du régime d'Assad. Elle ne peut pas s'éparpiller en combattant partout à la fois. Ce que Daech a facilement compris.

CarteL'État islamique en ce moment, n'attaque pas les États-Unis, puisque ce pays ne combat pas l'EI autant qu'il le pourrait. On sait que Washington a une possibilité très élevée de rétorque.

La guerre civile syrienne s'intensifiera d'avantage et débordera encore de ses frontières. Et oui, d'autres pays seront touchés. Après le Liban, la France, sûrement un jour les territoires russe et américain ou d'autres. Ce sera au moment où cela conviendra, stratégiquement parlant, à l'EI.  

 

site web internet blog html site

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site